Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2018 2 21 /08 /août /2018 04:00

Aujourd'hui, un poème de Nazim Hikmet : "Les chants des hommes"...

Les chants des hommes
Sont plus beaux qu’eux-mêmes
Plus lourds d’espoir
Plus tristes
Plus durables
Plus que les hommes
J’ai aimé leurs chants

j’ai pu vivre sans les hommes
jamais sans les chants
Il m’est arrivé d’être infidèle
A ma bien-aimée
Jamais aux chants que j’ai chantés pour elle
Jamais non plus les chants ne m’ont trompé
Quel que soit leur langage
J’ai toujours compris tous les chants
Rien en ce monde
De tout ce que j’ai pu boire et manger
De tous les pays où j’ai voyagé
De tout ce que j’ai pu voir et apprendre
De tout ce que j’ai pu chercher et comprendre
Rien, rien
Ne m’a jamais rendu aussi heureux
Que les chants
Les chants des hommes

(Nazim Hikmet)

***

En bonus, le poème chanté par Jacques Bertin...

you tube

Partager cet article

Repost0

commentaires

M
Très belle interprétation de Jacques Bertin !
Répondre
T
Si l'on peut dire ainsi, c'est de la valeur ajoutée au poème de Nazim Hikmet...
M
Un mélange de mélancolie, de plaisir et de tristesse et du bonheur d'entendre distinctement les paroles d'une chanson avec les résonances d'une âme, les chants les plus beaux sont bien ceux, qui dans une voix chaude et sincère, ont des paroles qui ont du sens et une mélodie qui vous va droit au cœur, Jacques Bertin fait partie de ces chanteurs que nous aimons entendre
Répondre
T
Tu prêches à un convaincu : Jacques Bertin est depuis très longtemps dans notre panthéon personnel...
(Petite fierté personnelle : il est venu chanter à Durcet !...)
T
belle interprétation : dans le chat du rabbin : un des personnages (un copain du rabbin) voyage et recueil et enseigne les chants des gens : il est reçu partout à bras ouverts !
Répondre
T
@ thé âche de 10 h 50 : oui, cela arrive que nos lectures se croisent...
T
je lis qu'on a des lectures communes !
T
Je pense qu'il s'agit du Malka des Lions, un personnage haut en couleurs...
Y
La chanson de Jacques Bertin ajoute au poème de Nazim Hikmet une note grave que je n'avais pas forcément à la première lecture. La photo choisie y est aussi pour beaucoup.
Répondre
T
Tes deux remarques sont très justes...
Le problème n'existait pas pour moi car j'ai connu la chanson de Bertin bien avant de lire le poème de Nazim tout nu...