Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2018 7 18 /02 /février /2018 05:04

On connaît tous le "Je me souviens" de Georges Pérec...

Titre identique pour ce livre qui constitue sans aucun doute un hommage transparent à l'auteur de "La disparition"... On y trouvera des bouffées d'enfance, d'adolescence et de la suite, des clins d'oeil à des émissions de télé ou des jeux vidéo à l'époque préhistorique, des pointes d'humour plus personnelles, des allusions familiales plus ou moins retenues, comme des photos dans l'album de souvenirs...

Et pourquoi donc que je vous recommande chaudement ce livre ?... Eh ! bien, c'est que c'est ma fille qui l'a écrit !...

Pratique : pour le commander, voir par ici : Aperçu

(Me contacter en cas de "phobie informatique" !...)

1- jfjobin.com / 2/3/4- scan /
1- jfjobin.com / 2/3/4- scan /
1- jfjobin.com / 2/3/4- scan /
1- jfjobin.com / 2/3/4- scan /

1- jfjobin.com / 2/3/4- scan /

Partager cet article

Repost0

commentaires

P
Inattention crétine, voilà que je confonds un poirier et un prunier! A quoi cela sert-il d’habiter la campagne! Sans oublier que je me surprends à féminiser un humble quatrain...enfin, par les temps qui courent j'ai cette fois quelques excuses peut-être...parfois on ne sait pas, on ne sait plus!...
Au plaisir de se rencontrer bien sûr, en Bretagne ou...à Durcet!..
Répondre
T
C'est une bonne idée de venir à Durcet !...
Les infos concernant la 33ème édition seront sur ce blog dans quelque temps, rubriques "Printemps de Durcet" et "Chemin des poètes"...
P
Du calme! Du calme...Je n'ai pas voulu attaquer "votre" prunier! d'ailleurs pourquoi l'aurais-je fait je ne l'ai pas connu!... Ce n'était qu'un humble petit quatrain, inspiré par "votre" prunier bien sûr, mais avec un petit sous-entendu concernant les"êtres" quels qu'ils soient qui se pavanent, pour finir un peu comme les autres...mais je suis certain, vous connaissant poétiquement parlant, que vous l'aviez bien saisie...Mais pour faire amende honorable, je rectifie :
Il faisait le beau au sommet de la colline
le vieux chêne ce bellâtre
un hiver s'est enflammé fierté crétine
illuminant le bel âtre...
Répondre
T
Pas de problème, PepoBreizh, c'était juste pour rétablir la vérité d'un souvenir authentique, celui d'un poirier (et non "prunier" !) en face de la fenêtre...
Au plaisir de nous rencontrer peut-être un jour en Bretagne ?...
P
Il faisait le beau au sommet de la colline
le poirier ce bellâtre un hiver s'est enflammé fierté crétine
illuminant le bel âtre
Répondre
T
Désolé, mais c'est un contresens complet !...
"Notre" poirier était l'image même de la modestie...

(Des détails dans ce livre : "Poirier proche", aux éditions du Chat qui tousse...)
M
Le peu que j'ai lu me plaît.
Je viens de passer commande.
Répondre
T
Merci, Minik...

(Une belle preuve de confiance...)
1
Ce billet aurait pu s'intituler :
Je te soutiens
Répondre
T
Très drôle et très juste...

(On fait ce qu'on peut avec nos petits bras...)