Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 04:00

Bon, deuxième étape de la visite des jardins de Chaumont-sur-Loire. Mettez vos bottes ou marchez pieds nus...

Quelques compléments d'information :

- 1/2/3 : "les belles aux eaux dormantes".

- 4/5/6 : très probablement, des nénuphars.

- 7/8/9 : albizzia ("arbre à soie").

*********************************************************

Notes en rouge :

1- rendez-vous pour la troisième étape de la visite dans quelques jours, après une nouvelle petite pause pour le blog biloba.

2- j'ai mis deux "z" à albizzia pour faire honneur à Filippo del Albizzi, naturaliste florentin du XVIII° siècle, qui eut la bonne idée d'introduire cet arbre en Europe.

3- rappel : on peut cliquer sur chaque image pour la voir en plus grand.

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

photodilettante 29/07/2017 06:59

magnifique cadrage pour la 1 qui déstabilise au premier regard..bravo!

Topa 29/07/2017 09:05

La photographe te remercie pour ce compliment de "connaisseuse"...

les Caphys 28/07/2017 08:20

ça sera pieds nus me concernant

Topa 28/07/2017 08:36

Voilà un bon entraînement pour la future vie à Port-Louis...

monique 27/07/2017 15:57

Un petit retour en image fort apprécié. Bravo et merci à Flora pour ces belles photos ; par son joli prénom comment ne pas être en parfaite osmose avec ce monde floral si beau et si richement mis en valeur dans ce jardin de Chaumont.

Topa 28/07/2017 06:39

Flora a lu tes compliments par-dessus mon épaule... Elle te remercie beaucoup...

thé âche 27/07/2017 10:40

du rose en bas et du rose en haut la vie en rose ?

Topa 28/07/2017 06:37

Dans ces jardins, on en approche, de la vie en rose...

Yves 27/07/2017 08:45

Sur ces nénuphars, il ne manque que les grenouilles de Jules Renard. « Elles se posent, presse-papiers de bronze, sur les larges feuilles du nénuphar.»

Topa 28/07/2017 06:36

Sacré Jules ! Il a l'oeil !...
Le réduire à un "Poil de carotte" serait une erreur...