Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 04:02

Balise n° 6 : comme disait l'autre, voilà un poème in situ, placé malicieusement sur les bords de la Gine, le ruisseau qui sépare notre commune, Durcet, de la voisine, Landigou. Pas disponible à ce moment-là, Jean-Pierre Rosnay s'est fait représenter par sa fille Sabine.

Bonus : Sabine a lu en compagnie d'un petit groupe de joyeux drilles très performant. Le public présent sur place, fin connaisseur et ravi, a longuement applaudi cet impromptu bienvenu...

1- scan / 2- photo : mathilde / 3- photo : lydia / 4- photo : joëlle / 5- photo : yves (b.)
1- scan / 2- photo : mathilde / 3- photo : lydia / 4- photo : joëlle / 5- photo : yves (b.)
1- scan / 2- photo : mathilde / 3- photo : lydia / 4- photo : joëlle / 5- photo : yves (b.)
1- scan / 2- photo : mathilde / 3- photo : lydia / 4- photo : joëlle / 5- photo : yves (b.)
1- scan / 2- photo : mathilde / 3- photo : lydia / 4- photo : joëlle / 5- photo : yves (b.)

1- scan / 2- photo : mathilde / 3- photo : lydia / 4- photo : joëlle / 5- photo : yves (b.)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Chemin des poètes
commenter cet article

commentaires

thé âche 19/04/2017 11:42

le tout en octosyllabes bien troussés et accompagné de belles images

Topa 19/04/2017 12:42

Jean-Pierre Rosnay était un poète qu'on peut qualifier de "classique" dans son écriture, mais aussi très militant dans ses actions. (cf. article de mâme Wiki.)

Yves 19/04/2017 09:18

On ne sait pas quels méandres de la pensée conduisent au choix d'un poème plutôt qu'un autre, mais il est savoureux de relever que ce poème de Jean-Pierre Rosnay se conclue par "c'était l'enfant" et qu'il soit lu sur ce chemin, par Sabine.

Topa 19/04/2017 10:51

Disons que ce n'est pas vraiment par hasard...

photodilettante 19/04/2017 08:24

sur les blogs over comme le tien je dois cocher je ne sais combien de fenêtres captcha successives de vérification d'identité et cela m'insupporte. je te lirai en silence... navrée!

Topa 19/04/2017 09:10

Je comprends très bien la situation...
Figure-toi que, pour répondre à ton commentaire, je dois moi-même subir le même supplice !...
Cela fait plusieurs jours que j'essaie de supprimer ce machin;..