Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 05:00

Les éditions du petit véhicule, à Nantes, viennent de publier un numéro de la revue "Chiendents" (le n° 116) consacré à Yves Artufel, poète, éditeur, etc. chez Gros Textes.

Ce n'est que justice que de saluer son énorme travail en faveur de la poésie (plus de deux cents titres à son catalogue), sans oublier son oeuvre personnelle, souvent mal connue. Une quinzaine de poètes ami(e)s lui tressent ici des bouquets de fleurs mille fois méritées...

Nouveau : on peut retrouver Yves en vidéo, ici : https://vimeo.com/75566704

et là : https://www.youtube.com/watch?v=L-V4LC7zedU

+ Petit plus : trois sujets de bac extraits du même livre :

- J'ai dû me tromper de vestiaire, j'ai enfilé une autre vie que la mienne.

- Le soir nous ramène toujours à la maison. Pas toujours dans le même état.

- Prendre le temps de contempler chaque chose et traiter son regard avec tendresse.

1- scan (photo : michel durigneux) / 2 et 3- blog biloba / 4- avaulxprojets
1- scan (photo : michel durigneux) / 2 et 3- blog biloba / 4- avaulxprojets
1- scan (photo : michel durigneux) / 2 et 3- blog biloba / 4- avaulxprojets
1- scan (photo : michel durigneux) / 2 et 3- blog biloba / 4- avaulxprojets

1- scan (photo : michel durigneux) / 2 et 3- blog biloba / 4- avaulxprojets

Partager cet article

Repost0

commentaires

A
je pensais à toi Yves en écoutant ça .
Amitiés
Agnès
https://www.franceculture.fr/emissions/poesie-et-ainsi-de-suite
Répondre
T
Je ne sais pas si l'ami Yves aura l'idée de jeter un oeil sur ce billet publié en 2017...
Si oui, il sera content...
M
Je suis heureux d'apprendre qu'on rend enfin hommage à quelqu'un qui se bat depuis longtemps pour une littérature de qualité sans penser à se mettre en avant. Yves s'est mis au service des autres avant de penser à lui. C'est une qualité rare dans ce milieu! Une éthique. Vive la poésie qui pense! Vive Yves Artufel et son épiceri(r)e fine! Vive le soleil de sa voix! Que certains en prennent de la graine... La poésie ne peut être qu'un chant profond de liberté absolue, totale, loin des codes et des modes. L'expression d'une singularité authentique.
Répondre
T
Bravo, Michel Lamart, pour cet ajout enthousiaste au bouquet de fleurs offert à l'ami Yves Artufel dans la revue "Chiendents"...
Cerise sur le gâteau : Yves sera présent au 32ème Printemps de Durcet" les 8 et 9 avril prochains !...
M
Après avoir lu ce beau billet consacré à Yves Artufel j'ai bien envie
de me procurer le numéro 116 de Chiendents...
Répondre
M
C'est naturel, cher Topa: un peu (la)marre des poètes auto-proclamés qui se regardent le nombril à travers un quotidien aussi plat que leur inspiration. Mallarmé disait qu'on ne lit pas la poésie comme on lit le journal et Laforgue s'exclamait: "Dieu que la vie et quotidienne"! Vive Chiendents! Salut fraternel à Yves.
T
Merci, Minik... Cette intention t'honore...
P
Un petit cahier d’art dans la collection chiendents, ça lui va bien à Yves. Le chiendent a tout son respect et accompagne son portrait chinois.
Poète, éditeur aux éditions Gros Textes, Yves Artufel est un quelqu’un de très possible. Quelqu’un que j’aime aller rencontrer à Fontfourane même si c’est devenu plus rare ces derniers temps (vivement plus de temps libre pour les amis).
Des textes d’amis donc, de poètes pour la plupart, pour accompagner cette tentative de portrait sous facettes multiples. Une petite anthologie de textes et aphorismes parus ou inédits.
Quelque chose de simple, qui vibre bien et qui va bien à notre ami.

http://www.lepetitvehicule.com
Répondre
T
Merci, Patrick, pour ces compléments d'information, surtout pour ceux qui ne connaîtraient pas notre "oiseau"... Ce cahier est une belle réussite...
(Même le petit bout de ficelle rouge qui sert de reliure n'est pas là par hasard...)
Y
2008 ! On ne voit pas le temps passer.
Répondre
T
Bravo ! tu parles le Ferrat fluently !...