Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 05:05

D'habitude, ce sont les mésanges qui font les acrobates sur les boules de graisse, les rouges-gorges se contentant des miettes qui tombent sur le sol...

Là, nous avons surpris un rouge-gorge particulièrement audacieux en train de becqueter (becter ?) à la source même de cette manne tombée du ciel...

La photographe a réussi à saisir ce moment pour le moins inhabituel...

photos flora
photos flora
photos flora

photos flora

Partager cet article

Repost0

commentaires

M
Les oiseaux cette année semblent bouder mésanges et moineaux sont en nombre beaucoup plus restreint
Le rouge gorge peu effrayé préfère ici aussi s'installer sur la murette, c'est qu'ils ont leurs habitudes ces petites bêtes, ne les contrarions pas si nous voulons profiter encore un peu de leurs jolis chants !!
Répondre
T
Moins nombreux, je n'en suis pas sûr... Toujours aussi passionnants à observer en tout cas...

(A lire, version catastrophe : "Le printemps silencieux" de Rachel Carlson...)
M
même chose à la maison... viennent sur la mangeoire alors qu'avant ils se nourrissaient au sol...
Répondre
T
Adaptation peut-être temporaire, mais bien réelle...
T
bravo ! ça prouve que le rouge gorge sait (apprend) à tirer profit des évènements et des situations, va t il communiquer à ses petits ?
Répondre
T
La faculté d'adaptation est souvent vitale...
Quant à la transmission, mystère...
M
Salut bouboule, bon appétit !
Répondre
T
Salut Minik, merci, ça va aller...
L
Ça me débecte de bouffer au sol !
Répondre
T
Ouais, on dit ça, mais s'il reste des miettes dans l'herbe, tu ne donnes pas ta place !...