Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 04:07

Considérons ce petit billet comme un discret hommage à Philippe Meyer, lequel a vaillamment défendu la chanson sur France-Inter avant qu'on ne lui indique la direction de la porte...

+

Dans la rubrique "Entendu", aujourd'hui, deux chansons qui ont bien des points communs...

- La première "Le lendemain, elle était souriante" date de 1908. Paroles d'Edmond Bouchaud, dit Dufleuve. Musique de Raoul Georges. Interprète : Hélène Delavault.

Des anecdotes, par ici : http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/paroles/elle_etait_souriante.htm

+

- La deuxième "Le chat revint" semble appartenir au folklore traditionnel...
Elle est chantée ici par Julos Beaucarne.

+

Ces deux chansons traitent du même thème : le mouvement perpétuel...

you tube

you tube

Partager cet article

Repost0

commentaires

danielle 02/09/2016 17:59

j'ai écouté par hasard la dernière émission; j'aimais bien, mais je ne l'écoutais pas assez souvent! espérons qu'il réapparaîtra ailleurs?

Topa 02/09/2016 18:24

Merci Danielle. Espérons en effet que Meyer puisse rebondir quelque part, mais ce n'est pas gagné car on est là en marge du business...

Cristophe 25/08/2016 16:04

Ah crotte ! Je ne savais pas pour Philippe Meyer, et je ne me rappelle pas avoir un jour gagné au change...

Topa 25/08/2016 20:54

Eh ! oui, Meyer était un excellent connaisseur de la chanson dans toute sa diversité (et sa richesse)... Son départ nous laisse orphelins...

photodilettante 23/08/2016 20:50

ah non pas de coq.... il y en a déjà un ici qui chante du matin au soir

Topa 24/08/2016 06:28

Le coq ici n'est pas le héros, c'est juste un marquage temporel...
Bon, mais il arrive parfois que son horloge interne ait besoin d'un petit réglage !...

thé âche 23/08/2016 11:19

deux esthétiques différentes pour un "mouvement perpétuel" : increvables. comme toi je regrette le départ de Philippe Meyer.

Topa 24/08/2016 06:26

Increvable, comme le pneu Hutchinson dans le temps...

Yves 23/08/2016 08:06

Le matou revint et le canard était toujours vivant !
(emprunts à Steve Waring et Robert Lamoureux)

Topa 24/08/2016 06:25

Voilà un additif bienvenu !... Je pensais bien à Steve Waring, mais plus à Robert Lamoureux...
(A noter que dans la chanson du matou, on utilise le présent de l'indicatif et dans celle du chat le passé simple. Quant à l'héroïne toujours souriante, c'est l'imparfait de l'indicatif. ô simples joies de la conjugaison !...)