Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 04:05

Aujourd'hui, un poème de Jean-Luc Despax, extrait de "9.3 blondes light", paru dernièrement aux éditions du Temps des cerises :

CIGARETTE 24

LE SECOND

"Le premier qui compara la femme à une rose

Etait un poète. Le second un imbécile."

Le deuxième poète qui compara la femme à une rose

Etait donc un imbécile. Le troisième fut un homme.

Le premier imbécile qui compara une rose à une femme

Etait un horticulteur. Le second lui fit de la concurrence.

La première rose qui compara une femme

A une imbécile était jalouse. La seconde était avocate.

La première femme qui compara un homme à une rose

Avait la tête ailleurs. La seconde lui confia tous ses problèmes.

Le premier poème qui se lança comme une fleur dans les comparaisons

Inventa la métaphore. Les imbéciles trouvèrent la chose épineuse.

Le premier qui me dit que mon poème est nul je lui en offre

Vingt-quatre. Le second je le compte pour rien.

(Jean-Luc Despax)

+

Faire connaissance avec l'auteur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Luc_Despax

1- letempsdescerises.net / 2- transfashions.com
1- letempsdescerises.net / 2- transfashions.com

1- letempsdescerises.net / 2- transfashions.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Poème
commenter cet article

commentaires

Cristophe 25/08/2016 00:05

Je suis né qu'rose. Je vais quand même me procurer ce livre.

Topa 25/08/2016 06:22

Excellente idée ! Ton vrai libraire ne pourra que t'y encourager...

Minik do 23/08/2016 08:09

Bonne pioche. J'adore !

Topa 23/08/2016 10:56

Hé ! hé ! tu n'es pas le seul à apprécier...

monique 21/08/2016 22:13

Quel programme pour un poète, il embrasse large avec une imagination débordante mais aussi un réalisme exemplaire sur beaucoup de sujets...J'ai bien aimé dans la préface de Serge Pey :
"La langue dans l'encrier comme un chat qui fait des taches sur la page blanche où la poésie s'endort" effectivement en tous les cas il n'a pas la langue dans sa poche ce Jean-Luc Despax ! -:))

Topa 22/08/2016 06:14

Il a de toutes façons une écriture originale qui "percute" bien...

photodilettante 21/08/2016 21:23

un vrai méli mélo pour mes vacances..le temps que je comprenne la rose est fanée..

Topa 22/08/2016 06:13

"On est bien peu de choses..." (Mon amie la rose.)

Flora 21/08/2016 11:56

"Le premier qui me dit que mon poème est nul je lui en offre
Vingt-quatre.J'espère être la première à dire que ce poème est nul !
A défaut des 24 poèmes offerts, j'accepte les chocolats.

Topa 22/08/2016 06:12

Les commentaires sont libres et n'engagent que leur auteur(e)...

(Souvenir de notre nièce qui disait carrément : "Rimbaud, c'est nul !...")