Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 04:00

Balise 10, sous le hêtre magistral.

Poème de Jacques Morin, dit Jacmo, venu de L'Yonne.

*

Les champs retournés

versent leur peau de terre

la lumière confère un aspect brut

au paysage cerné de forêts

résonance médiévale en pleine campagne

rien n’a bougé depuis des siècles

Jacques MORIN

(inédit)

*

*

Note : ce poème n'est plus inédit, il est désormais inclus dans "Au bord du paysage", livre publié aux éditions de la Renarde Rouge.

1/2 - scan (dessin : Lydie) / photos 3- lionel / 4- joëlle / 5- flora
1/2 - scan (dessin : Lydie) / photos 3- lionel / 4- joëlle / 5- flora
1/2 - scan (dessin : Lydie) / photos 3- lionel / 4- joëlle / 5- flora
1/2 - scan (dessin : Lydie) / photos 3- lionel / 4- joëlle / 5- flora
1/2 - scan (dessin : Lydie) / photos 3- lionel / 4- joëlle / 5- flora

1/2 - scan (dessin : Lydie) / photos 3- lionel / 4- joëlle / 5- flora

Partager cet article

Repost0

commentaires

L
Rien n'a bougé depuis des siècles...<br /> Ben si, quand même un peu: aujourd'hui on a l'eau courante et les EPR !<br /> Quant aux rois, aux serfs, à la guerre et à la misère...
Répondre
T
"Tout est relatif", comme disait Albert...
Y
Ravi d'avoir rencontré Jacques Morin, le Jacmo de la revue Décharge, dont les chroniques m'accompagnent depuis quelques années ; sources de découverte, dont la dernière en date ((n° 169), celle du réjouissant "Sans envie de rien" de Jean-Louis Massot, ci-devant et ci-dessus en casquette.
Répondre
T
@Yves : tous les chemins (ou presque) mènent à Durcet !...<br /> @Marijo : merci pour tes compliments...<br /> <br /> @ Y + M : j'ai tendance à penser qu'à Durcet, c'est de la poésie avec de la chair autour...
M
Oui, une belle rencontre ! Durcet permet de rencontrer en vrai ceux et celles qu'on lit dans les revues et dans les livres.
M
J'aime beaucoup ce poème.
Répondre
T
A mon avis, tu ne dois pas être le seul !...