Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 05:02

Première balise, première lecture, premier poème...

Celui de Pierre Rosin, peintre et poète de la région de Poitiers :

*

Parfois il faut partir

N'emmener que le nécessaire

Un parfum

Le vert des collines

La douceur du soir

Le souvenir d'un visage

Quelques mots

Un crayon

Des feuilles de papier

Pas d'adresses

Et la certitude de ne pouvoir faire autrement

Pierre ROSIN

(Jardin doux et amer)

*

Météo : vent glacial sur la placette, à nous les parkas, les casquettes et les bonnets !...

1/2- scan (dessin : Gine) / 3/4 : photos : joëlle et cie
1/2- scan (dessin : Gine) / 3/4 : photos : joëlle et cie
1/2- scan (dessin : Gine) / 3/4 : photos : joëlle et cie
1/2- scan (dessin : Gine) / 3/4 : photos : joëlle et cie

1/2- scan (dessin : Gine) / 3/4 : photos : joëlle et cie

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Chemin des poètes
commenter cet article

commentaires

Cristophe 31/03/2016 23:01

Je n'ai pas lu. Je me suis dit que je lirai toutes les bornes le même jour, comme si je parcourais le chemin.

Topa 31/03/2016 23:57

Tu es libre... (Max)...

Danièle 22/03/2016 01:13

Un très beau poème, qui suggère tant entre les mots !

Topa 22/03/2016 08:06

C'est la force de la poésie : suggérer plutôt que décrire...

monique 21/03/2016 22:23

Ce premier poème a ce quelque chose qui en moi résonne, partir....... de son plein gré ou poussé par la fatalité et le destin ou pire encore....partir n'est jamais chose facile même pour fuir....

Topa 22/03/2016 08:04

Tu as vu juste : ce poème résonne comme un gong...

thé âche 21/03/2016 10:51

parfois et oui parfois ? tiens ça me rappelle quelque chose, la fraicheur va avec printemps ? @ +

Topa 22/03/2016 08:02

Ce "parfois", en effet, me rappelle des trucs à moi aussi...
Pour un printemps frais, ce fut un printemps glacé...

Yves 21/03/2016 08:18

Il y a le poème. Il y a aussi le moment, le lieu, les circonstances où il vient à soi.

Topa 22/03/2016 08:00

La source reste le poème. Après, c'est le lecteur qui l'enrichit avec son vécu, son humeur du moment, etc.