Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 05:00

Un petit tour dans le "Chemin des Poètes", histoire de voir si ça vaudrait le coup d'organiser un automne de Durcet plutôt qu'un printemps...

Quelques précisions en passant :

- le "Printemps" (18/19/20 mars) continue de se préparer : les 16 poèmes sont retenus, le tableau des animations scolaires se met en place, la chasse aux mécènes va pouvoir ouvrir...

Autres précisions concernant les photos :

- images prises entre le bourg et la mare du Baux.

- en automne.

- photo 6 : feuilles du ginkgo biloba dédié à J.R.

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost0

commentaires

L
Les photos de Flora sont très belles, en accord, pour moi, avec l'état d'esprit où jette le départ d'un éditeur dont j'admire l'opiniâtreté et l'abnégation.
Répondre
T
Merci pour elle...
M
"On peut toujours rêver" oui bien sur....Cela semble si facile et si évident en suivant ce chemin de poésie , riche en couleurs mais le chemin de la vie est tout autre, le rêve pourrait prendre plutôt des allures d'espoir qui alors peut-être enfanterait le rêve..... Si les mots chantent la beauté, il faudrait qu'ils chantent également la paix et là je ne sais pas si nous ne nous sommes pas un peu perdus en chemin....
De bien belles images en cet automne sur les chemins de Durcet.
Répondre
T
Par définition, l'idéal ne s'atteint jamais. Cependant, on peut espérer s'en approcher, ce qui laisse de la marge pour continuer à avancer...
J
L'automne autant (et peut être plus)que le printemps rime avec poésie…alors pourquoi pas ???
Répondre
T
De toute façon, la poésie ne peut et ne doit pas se limiter à deux semaines, c'est toute l'année, bien sûr !...
T
aux creux des chemins la déambulation stimule l'imagination, en vrai ou au virtuel @ +
Répondre
T
En effet, cela peut aider...
Y
Ne soyons pas timides. Pourquoi pas l'été en terrasse à Durcet. Ou l'hiver ! Les hivers libres à Durcet !
Répondre
T
Tu as raison : avec Claude Vercey, militons pour les quatre saisons de la poésie !...