Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 04:02

L'autre jour, nous étions à Fervaques, dans le Calvados, plus précisément dans le Pays d'Auge... Plus précisément encore, au château du Kinnor. Oui, c'était la journée du patrimoine, mais nous venions voir les arbres remarquables plutôt que les vieilles pierres*...

Bon, première série de cinq photos consacrée au plus vieux platane de France. Plus de 500 ans nous assure-t-on. Ce "Platanus orientalis", c'est son petit nom latin, trône dans la cour d'honneur du château et semble en pleine forme... A priori, il est à l'abri des voitures qui pourraient venir s'écraser sur son tronc gigantesque, en "patte d'éléphant" à sa base...

Deuxième série de cinq photos réservée à un hêtre pourpre qui n'a "que" deux siècles, mais ne manque pas d'allure, lui non plus. On l'appelle "Fagus sylvatica purpureum" ou, plus simplement, "hêtre de Châteaubriand" (voir note un peu plus bas). Lui aussi semble nous raconter des histoires d'éléphants...

************

* remarquables, elles aussi, au minimum parce que Châteaubriand y vint plusieurs fois pour rencontrer Delphine de Custine, une fervente admiratrice...

photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost0

commentaires

C
Bravo à Lhotel pour l'accueil !
Répondre
T
On peut lui attribuer 4 ou 5 étoiles, plus quelques feuilles d'or...
S
Un hêtre vous manque et tout est peuplier
Répondre
T
Belle communauté de pensée ! J'avais écrit à peu près la même chose il y a quelques années...
Y
Penser que par distraction, un lapin à l'incisive aiguisée aurait pu changer le destin de ce platane...
Répondre
T
"Le destin, tu peux pas lutter contre..." (Gilbert Laffaille, "Neuilly blues.")
M
Je m'incline respectueusement
devance ce vénérable ancêtre...
Répondre
T
Pour sûr qu'il nous devance sérieusement !...
T
des arbres à remarquer, ce devrait nous rappeler qu'il ne faut pas attendre autan pour qu'il le soit remarqués et donc épargnés. @ +
Répondre
T
Ceux-là, en tout cas, ont été chouchoutés au fil des années...