Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 05:06

Pour les amateurs de synonymes, l'alkékenge, on l'appelle encore amour en cage, physalis, lanterne chinoise (ou japonaise), cerise d'hiver, cerise de juif, coqueret, herbe aux cloques, etc. Pour les amateurs d'étymologie, signalons qu'alkékenge vient de l'arabe al-kàkang, puis de l'espagnol alkakangi. (en ancien français, alquequange.)

Pour les amateurs de bouquets secs, l'alkékenge est souverain, mais attention les jardiniers, "ça pousse comme du chiendent !", comme disait Léo jadis...

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost0

commentaires

C
Coqueret du Pérou qui porte aussi un nom arabe, etc : une forme de mondialisation que j'aime.
Répondre
T
Idem pour moi. En revanche, je n'arrive pas à trouver le sens premier d'al-kàkang...
M
Il y en a des coeurs à prendre !
Répondre
T
Des coeurs de pigeon, sans doute...
M
l'avantage c'est qu'on peut en faire des guirlandes de noël...
Répondre
T
Moyen de joindre l'utile à l'agréable...
T
aussi profus en noms vernaculaires qu'en repousses, ça fait un beau bouquet qui se dispense d'arrosage et une belle touffe colorée en hiver ! @ +
Répondre
T
Je confirme ton constat : tu oublies un bout de racine quelque part et tu te retrouves avec tout un carré !...
P
belles photos profusion, j'adore la compo lumineuse de la trois.. chez moi ça ne pousse pas, le terrain n'est pas favorable à l'amour surtout en cage..
Répondre
T
C'est pourtant une plante très envahissante que rien n'arrête dans le jardin...