Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 04:02

Nous voici donc de retour sur les écrans après quelques jours pendant lesquels nous avons vécu comme entre parenthèses, sur la petite île de Hoëdic, en Bretagne...

Imaginez un peu : une seule "rue" dans le village, pas de voitures, pas de vitrines, pas de panneaux publicitaires, pas de feux rouges, des sentiers qui mènent à des plages ou à des criques, des gens qui vous saluent et qui prennent le temps de vivre...

Bon, c'est vrai qu'il a fait très beau et qu'on était en septembre. N'empêche que nous n'avions pas vraiment envie de refermer la parenthèse...

1- scan carte postale bilpaper / 2 et 3 : photos flora
1- scan carte postale bilpaper / 2 et 3 : photos flora
1- scan carte postale bilpaper / 2 et 3 : photos flora

1- scan carte postale bilpaper / 2 et 3 : photos flora

3/4/5 - : photos flora
3/4/5 - : photos flora
3/4/5 - : photos flora

3/4/5 - : photos flora

6/7/8 ; photos flora
6/7/8 ; photos flora
6/7/8 ; photos flora

6/7/8 ; photos flora

9/10/11- : photos flora
9/10/11- : photos flora
9/10/11- : photos flora

9/10/11- : photos flora

Partager cet article

Repost0

commentaires

Laurent 15/09/2015 17:11

Une parenthèse qu'on ne referme pas, ça s'appelle un exil volontaire

Topa 16/09/2015 06:31

On pourrait attribuer ta phrase à Victor Hugo...

les Caphys 15/09/2015 12:59

sur l'île de Groix plus grande mais aussi charmeuse, il y a un thon sur le clocher de l'église. Groix était un port thonier

Topa 16/09/2015 06:30

Je confirme la présence du thon sur le clocher de Groix...
En comparaison, Hoëdic est vraiment minuscule.
Le fait qu'il n'y ait pas de voiture crée tout de suite une singulière et délicieuse façon de vivre...

Yves 15/09/2015 11:15

Tonton Bernique a passé. Ah ! *
* nuance de désappointement mêlé de tristesse.

Topa 16/09/2015 06:36

Ce cimetière marin est très touchant tant les traces d'humanité et de tendresse y sont nombreuses. La plupart des tombes n'ont pas de dalles, elles sont juste délimitées par de petits galets blancs...

thé âche 15/09/2015 08:51

une autre dimension : Hoëdic je retiens la destination, bon retour a t il été brutal ? @ +

Topa 16/09/2015 06:22

"Brutal", oui... D'autant plus qu'il pleut depuis notre retour !...

Cristophe 15/09/2015 08:02

Quelqu'une chantait que c'est Houat qu'elle préfère. Je ne suis pas descendu du bateau à Houat, une autre fois peut-être.

"Mon seul métier d’Hoëdic" : une chanson de Gérard Pierron sur un texte de Patrick Piquet, oyable en cliquant sur mon prénom.

Topa 16/09/2015 06:21

Merci pour cette chanson de Pierron qui prend, tout à coup, une autre dimension...

Houat est ce qu'on appelle "l'île soeur" d'Hoëdic. En breton, le canard pour Houat, et le caneton pour Hoëdic...