Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 04:00

Dans la série estivale rituelle, "à voir et à revoir", je vous propose un article déjà paru sur ce blog en juillet 2014, à savoir bellépharine (vous pouvez cliquer en dessous de la date sur le mot)

26 juillet 2014

bellépharine

Curieux mot que ce bellépharine, largement snobé par les moteurs de recherche les plus performants et les dictionnaires les plus pointus.

Interrogeons l'étymologie : vous n'ignorez pas, bien sûr, que Bellérophon est celui qui dompta Pégase. (Dans l'intimité, on l'appelait "Bellé"). Quant à Pharine, c'est un boulanger arménien qui avait l'habitude de passer ses vacances à Byzance.

On comprend mieux que Bellépharine (avec un B majuscule) était, chez les Grecs, la déesse de la poésie lyrique et du poisson pané. Parmi les ruines d'un temple qui lui était dédié sur l'île de Fourni, on a récemment retrouvé les vestiges d'un four à pain.

Le nom commun bellépharine (féminin) a plusieurs sens :

1- variété d'épingle à nourrice, très utile à ceux qui souffrent d'une mauvaise vue dans la mesure où elles sont dotées d'un ingénieux système de clignotants.

Exemple : "Dejka, tu pourrais me passer deux ou trois bellépharines pour que je finisse d'habiller ton frère ? Merci, ma fille." (Jeton Kelmandi)

2- mot de passe des maquisards albanais pendant les années de plomb et de pain noir.

Exemple : "La bellépharine, la bellépharine, la bonne tisane pour le froid." (chanson à la mode à cette époque-là.)

3- partie de l'oreille interne mal définie dans sa fonction intrinsèque et qui fait encore l'objet de recherches actuellement.

Exemple : " - c'est grave, docteur ?

- non, tranquillisez-vous, juste une bellépharine légèrement enflammée. Un bain d'oreilles à l'eau pétillante pendant une semaine et vous serez guéri.

- comment ?"

(Jules Romains, Le petit-fils de Knock)

*

Notons qu'aujourd'hui bellépharine existe au moins virtuellement : cinq renvois vers notre blog !

Ajoutons qu'en guise d'illustration, je vous ai concocté un rébus très approximatif...

1- litterature-choisie.com / 2- magicmaman.com
1- litterature-choisie.com / 2- magicmaman.com

1- litterature-choisie.com / 2- magicmaman.com

Partager cet article

Repost0

commentaires

Laurent 27/07/2015 11:39

Au cas où l'on voudrait écrire un tiou poème avec bellépharine, voici quelques idées de rimes: luciférine, murrhine, Barberine, alizarine, symphorine,... + quelques rimes un peu moins riches (mais en quoi?): ptomaïne, courbebéchine, smaragdine, hétérodyne, périgourdine, manueline, staphyline, zinzoline

Topa 28/07/2015 06:09

Précieux conseils, Laurent, pour des mots qui chantent bien...

photodilettante 27/07/2015 09:15

si c'est bio c'est bon dirait mon petit fils très briffé par mamiefofolle.. je lis Onfray et comme je n'ai guère qu'un vocabulaire courant, je note les " beaux mots ".. canopée, acmé, touffeur, éployer, labile, monade... tout un voyage dans les mots. merci pour celui-ci

Topa 28/07/2015 06:07

Tu as raison, les mots nous font voyager... Eux-mêmes sont souvent le résultat de fabuleux voyages à travers l'espace et le temps...

Yves 27/07/2015 09:04

Re-bosse de rire !
Pour ton rébus, mais peut-être est-ce un effet du hasard, tu as bien fait de préférer Du Bellay à Ronsard.

Topa 28/07/2015 06:04

Je le crois aussi, d'autant plus qu'avec Antoine de Baïf ou Pontus de Tyard, c'était pire !...

thé âche 27/07/2015 08:45

le mot se suffit à lui même pour conduire le lecteur vers des sens qu'il veut bien attribuer. @ +

Topa 28/07/2015 06:01

C'est toujours le lecteur qui a le dernier mot !...

Minik do 27/07/2015 07:55

Bien le rébus !!!

Topa 28/07/2015 06:00

Merci ! Disons boiteux et approximatif, mais (je l'espère) rigolo aussi...