Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 04:01

Balise 5 : on retrouve le chemin de terre qui mène à l'ancien moulin et à la Gine...

Alexandra Pommier, jeune pousse du "Temps des Rêves", postée entre les branches du taillis voisin, nous installe miraculeusement dans "les bras blancs des fées..."

Et tout le monde d'applaudir malgré la pluie qui perdure...

dessin : martine / photos : joëlle, yves
dessin : martine / photos : joëlle, yves
dessin : martine / photos : joëlle, yves
dessin : martine / photos : joëlle, yves
dessin : martine / photos : joëlle, yves

dessin : martine / photos : joëlle, yves

Partager cet article

Repost0

commentaires

Yves 20/04/2015 20:54

Une ballade pour la balade. N'y avait pas que la pluie pour nous gâter.

Topa 21/04/2015 05:58

Ce n'est pas le poème le plus connu de Maurice Fombeure...

thé âche 20/04/2015 09:09

fraicheur dans tous les sens du terme (l'essence ?) bonne semaine à vous @ +

Topa 20/04/2015 19:50

Polysémie, quand tu nous tiens...

(à toi aussi...)

photodilettante 20/04/2015 07:25

beaucoup de fraîcheur dans les mots et le sourire.

Topa 20/04/2015 19:48

Oui, ce poème est enchanteur...

Laurent 20/04/2015 05:49

Sur la deuxième photo on voit quelqu'un penser: «S'il avait pas plu, j'aurais bien mis un coup de violon là-dessus.»

Topa 20/04/2015 19:46

Je crois bien que tu as raison : Claude (Ribouillault) a été un peu frustré de ce côté-là...