Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 05:04

Schwarzenberg, vous allez me dire que c'est un prince autrichien qui s'illustra lors des batailles napoléoniennes et vous aurez sans doute raison... Mais si je vous en parle aujourd'hui, c'est dans le cadre de la catégorie "arbres et arbustes".

En effet, un de nos chênes s'appelle Quercus robur furst Schwarzenberg, ce qui signifie littéralement "chêne pédonculé prince Schwarzenberg", qu'on traduit généralement plus simplement par chêne panaché.

C'est un cultivar du "Robur", le chêne pédonculé "classique". Arbre de croissance lente et de petite taille, parfois même qualifié de "nain", il apprécie les situations ensoleillées et les sols légèrement humides. On le cultive surtout dans les parcs pour la beauté, l'étrangeté de ses feuilles (caduques) ornementales, tachées de blanc crème. Ses jeunes rameaux sont spectaculaires : ils sont violacés.

Nous en avons un exemplaire, planté dans un chemin de Saint-Philbert-sur-Orne, pas très loin du "pôle touristique" de la Roche d'Oëtre...

1- iglaki24.pl / 2- exoten.dyndns.org / 3- pinus.net.pl
1- iglaki24.pl / 2- exoten.dyndns.org / 3- pinus.net.pl
1- iglaki24.pl / 2- exoten.dyndns.org / 3- pinus.net.pl

1- iglaki24.pl / 2- exoten.dyndns.org / 3- pinus.net.pl

Partager cet article

Repost0

commentaires

T
le nom vernaculaire remet le prince à sa place, le panache reste à l'arbre.
Répondre
T
Je n'ai pas fait d'enquête très poussée, mais j'imagine que ce Schwarzenberg avait au moins la main verte et quelques connaissances en botanique. Plus prosaïquement, il devait bien payer ses jardiniers !...
M
Qu'il est mignon le petit Schwartzie !
Répondre
T
Icône pliée en quatre !...
P
comme en tenue de camouflage, les princes faisaient la guerre jadis
Répondre
T
Que c'est bien vu ! (malgré la tenue de camouflage !...)
C
On ne dit pas "nain", on dit "de taille ridicule".
Répondre
T
Souvent, les pépiniéristes usent du mot latin "nana". C'est mieux...
Y
J'ai entendu récemment un écureuil gris* râler : « Moi aussi, j'ai du panache, c'est pas pour autant que je glande ! »
 
* Gris, mais à jeun.
Répondre
T
Dis donc, ton écureuil gris, il te balance des kakemphatons comme ça, mine de rien...
Pas possible, il doit lire le blog biloba !...