Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 05:02

Yann Sénécal est le frère d'Eric Sénécal, factotum aux éditions Clarisse...

Dans le dernier numéro de la revue "Cairns", dirigée par l'ami Patrick Joquel, j'ai bien aimé son poème "Carton rouge" que je vous propose ici :

Carton rouge

Un dernier adversaire à passer

Je driblais les rosiers

Le saule dans le fond du jardin

Le vent me pousse à me dépasser

La défense malheureusement est solide

Un grand pont à la balançoire

Une faute imaginaire sur le nain de jardin

Un une deux contre le mur de la maison

Des lauriers en guise de but

Quelques poteaux sur les arbres du jardin

Fauché à l’entrée de la surface de la balançoire

Aucune réparation possible cette fois-ci

Penalty

Yann Sénécal

(in Cairns 15,

Arbres domestiques/arbres sauvages)

On peut retrouver Joquel par ici : http://www.patrick-joquel.com/

sources : amazon.fr, editions.clarisse.net
sources : amazon.fr, editions.clarisse.net

sources : amazon.fr, editions.clarisse.net

Partager cet article

Repost0

commentaires

M
Tous les sports sont permis à chacun de trouver son terrain, jouer n'est pas toujours synonyme de gagner même si les mots font équipe !!!
Répondre
T
"...les mots font équipe..." : la formule est jolie...
F
il va droit au but
Répondre
T
C'est le slogan de l'O.M. !...
U
Allez Sénécal ! Allez Sénécal ! Allez Sénécal !
Répondre
T
Je dirais même plus : Al-lez Sé-né-cal ! Al-lez Sé-né-cal ! Al-lez Sé-né-cal !...
Y
Et au coup de sifflet final, les lecteurs de poésie envahissent le terrain ?
Répondre
T
Est-ce indispensable ?...

Sont-ils assez nombreux pour occuper tout le terrain ?...
T
à chacun son sport, merci pour ce billet. @ +
Répondre
T
Les poèmes concernant le sport sont assez peu nombreux...