Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 04:05

Haïku numéro 97 :

Jusqu’au fond du puits

Le crapaud cherche toujours

Le sens de la vie

villagecherif.com, topic-topos.com, pierreseche.com
villagecherif.com, topic-topos.com, pierreseche.com
villagecherif.com, topic-topos.com, pierreseche.com

villagecherif.com, topic-topos.com, pierreseche.com

Partager cet article

Repost0

commentaires

C
Il n'y a pas que le crapaud qui cherche.
Répondre
T
"Des chercheurs qui cherchent, on en trouve.
Des chercheurs qui trouvent, on en cherche..."
(Julos B.)
Y
On va chercher longtemps dans ce puits sans fond.
Répondre
T
Ce n'est qu'une image...
M
le crapaud dans les oubliettes...
Répondre
T
@ Eric Blaise : Vous savez de quoi vous parlez puisque vous creusez des puits si j'ai bien compris... Merci beaucoup de votre intervention...
E
Vous avez raison, c'est juste une image, mais une image peut dire plusieurs choses, ou un message précis. En regardant cette image, je vois un puits qui semble aller sans fin. C'est un petit peut comme la vie, on ne voit pas, et on n'imagine pas la fin de notre existence. Les puits ont la capacité de nous donner plusieurs messages en regardant au fond.
T
Oui, il y a de ça, d'autant plus qu'il vit très vieux...
M
Voilà un haïku qui me plaît bien ! et un puits en pierre sèche magnifique !
Avant même de connaître l'existence de ces poèmes courts que j'affectionne j'avais écrit

A vouloir trop creuser
On construit le puits
Dans lequel on se noie

Quant à devenir crapaud,il n'y a qu'un saut, un sceau, un sot bref une histoire sans fin...
Répondre
T
Merci, Monique...

Quel rebond !
L
La vérité n'est pas au fond du puits
elle est dans l'outre qu'on remonte
(proverbe complète mandingue)
Répondre
T
Ah ! oui (salut Yves !), j'aime beaucoup la sagesse des proverbes africains...

(Un, en passant : "Celui qui a la diarrhée n'a pas peur de la nuit.")