Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 04:06

Toujours des découvertes à faire en lisant la revue "Décharge"...

Par exemple, dans le numéro 161, ce poème de Romain Mathieux, extrait de Lettres mortes :

comment écrire un poème d'amour

qui ne soit usé comme une corde

galvaudé ou clinquant comme

un tube de Madonna ou du

sucre candi

comment

j'y pense et chaque fois

cette question elle-même

est le meilleur poème que je puisse écrire

(Romain Mathieux)

Quelques infos sur l'auteur par ici :http://terreaciel.free.fr/table/mathieux.htm

sources : les-messages-damour.com, paris-confidential.com, flaherty.fr
sources : les-messages-damour.com, paris-confidential.com, flaherty.fr
sources : les-messages-damour.com, paris-confidential.com, flaherty.fr

sources : les-messages-damour.com, paris-confidential.com, flaherty.fr

Partager cet article

Repost0

commentaires

A
sur la photo de la "femme", nous ne voyons pas un diadème puisque le haut est coupé, mais plutôt un diastème. Ce n'est pas le thème du jour le "dia thème", mais le diatème !

Signé : Anna Tayme
Répondre
T
Ah ! bon ?...
(Et cela aide à apprécier le poème ? J'en doute...)
T
candy man de Mississippi John Hurt est un élément de réponse ou Sugar Babe de Mance Lipscomb. (on ne se refait pas), et comme quoi les réponses sont très vieilles et innombrables.
Répondre
T
Merci pour toutes ces références musicales...
C
Ce poème a été particulièrement remarqué par les lecteurs.

Retenons donc le nom de Romain Mathieux, qui est également un de ces passeurs dont la poésie a besoin. Il nous donnait récemment dans Décharge un dossier sur les poètes du Groenland, après d'autres contributions précédentes touchant aux poètes des Pays nordiques.
Répondre
T
Oui, voir à ce sujet la chronique de Louis Dubost concernant les livres de Jon Kalman Stefannson. (A lire dans le même numéro de "Décharge" justement...
C
Il y a du comique de répétition, il y a aussi l'amour à répétition. Sans lasser.
Répondre
T
Ce serait dommage...
M
De la belle poésie.
Merci pour le lien !
Répondre
T
"Décharge" demeure une référence parmi les revues de poésie...